A riveder le stelle

1998

Lettres en néon blanc, supports et habillage inox
50 m de haut
Pylône radioélectrique de Felletin
Commande publique Ville de Felletin

Sur chaque face du pylône des lettres tombant en pluie écrivent la dernière phrase de l’Enfer de Dante : « E quindi uscimmo a riveder le stelle » (et par là nous sortîmes à revoir les étoiles) en trois langues, italien, français, allemand. Si l’ensemble apparaît la nuit comme un scintillement étoilé, la difficulté de lecture le jour met l’accent sur le paradoxe du support, un pylône construit pour l’extrême rapidité de nos communications.

A riveder le stelle, 1998, lettres en néon blanc, supports et habillage inox, 50 m de haut, pylône radioélectrique de Felletin, commande publique Ville de Felletin